Euro d’athlé : le Pont-à-Cellois Thomas Carmoy en finale en trois bonds à la hauteur

Euro d’athlé : le Pont-à-Cellois Thomas Carmoy en finale en trois bonds à la hauteur
Photo News

Ne pas perdre trop d’énergie. Tel était le mot d’ordre que Marc Muryn, son entraîneur, avait soufflé à Thomas Carmoy, ce mardi, avant les qualifications de la hauteur. Le Carolo a appliqué à la lettre ces consignes. Il a successivement franchi 2,12 m, 2,17 m et 2,21 m à son premier essai et cela a suffi pour faire partie des 13 finalistes qui s’affronteront jeudi soir. Voilà un exploit peu banal puisque seulement quatre sauteurs sur les 23 engagés ont réussi un sans-faute.

« S’il avait fallu sauter 2,25 m – la barre de qualification initiale – je crois que j’aurais pu le faire », a indiqué l’athlète du CRAC. « Mais avec ces trois essais, je ne me suis pas trop fatigué et c’est important pour jeudi. Mes sensations étaient très bonnes. Ce mercredi, je vais faire un petit entraînement pour maintenir la confiance. Et en finale, je vais tout lâcher ! »

Habitué à demander au public de « faire la claque » quand il saute, Carmoy a été servi à l’Olympiastadion qui était bien plus garni que la veille et qui l’a bien encouragé.

« J’adore ça ! En plus je n’ai jamais vu un stade qui résonnait autant… »

Jeudi, il sait qu’il n’aura rien à perdre. « Tout est possible », dit celui qui avait réussi 2,25 m sans passer en finale aux Mondiaux d’Eugene. « Je n’aurai aucune pression. Si je suis à mon niveau, c’est-à-dire celui de mon record personnel (2,28 m en salle, 2,27 m en plein air), je pense que je peux viser le top 6. Un podium, en revanche serait exceptionnel. Mais à l’Euro en salle à Torun, l’an dernier, personne ne s’attendait à ce que je décroche le bronze. Il faudra surtout aller haut le plus vite possible, c’est-à-dire sans gaspiller trop d’essais. »

Un peu comme il a fait ce mardi, finalement…

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Athlétisme