Liverpool concède le nul, Nunez exclu pour avoir asséné un coup de tête

Liverpool concède le nul, Nunez exclu pour avoir asséné un coup de tête
AFP

Liverpool, réduit à dix après l’expulsion de sa recrue star Darwin Nunez, a concédé un deuxième match nul consécutif lundi à Anfield contre Crystal Palace (1-1), en clôture de la 2e journée de Premier League.

Ce nul, après le 2-2 inaugural contre Fulham la semaine dernière, n’arrange pas les Reds, qui se retrouvent déjà à quatre points d’Arsenal et surtout du champion en titre Manchester City, parti sur un rythme d’enfer (deux matches, deux victoires, six buts inscrits, aucun encaissé).

Les hommes de Jurgen Klopp, menés dès la 32e minute et un but de Wilfried Zaha, sont parvenus à égaliser à l’heure de jeu grâce à une superbe frappe de Luis Diaz (61e).

Avant cela, l’attaquant uruguayen n’avait, comme ses coéquipiers, pas réussi à trouver la faille face aux hommes de Patrick Vieira. En attestent les 17 frappes des pensionnaires d’Anfield en première période, pour seulement trois tirs cadrés.

Surtout, c’est Crystal Palace qui a ouvert le score à la 32e minute sur un contre fulgurant. Servi par Eberechi Eze depuis le milieu de terrain, Wilfried Zaha, couvert par Nathaniel Phillips, n’a pas tremblé pour permettre aux siens de prendre les devants sur leur première occasion.

Zaha a ensuite apporté le danger à deux reprises. Mais sa frappe trop écrasée (38e) puis son contrôle manqué (40e) n’ont cette fois pas trompé Alisson.

L’attaquant ivoirien a d’ailleurs encore failli jeter un froid sur Anfield quand son extérieur du pied droit a trouvé le poteau du gardien brésilien à moins d’un quart d’heure du terme (78e).

Mais en seconde période, les vice-champions d’Europe ont limité les dégâts malgré le rouge adressé à Darwin Nunez.

Provoqué par Andersen, l’attaquant de 23 ans lui a asséné un coup de tête, laissant ses coéquipiers à 10 (57e). Un rouge qui a paradoxalement réveillé les siens. Et trois minutes plus tard, la puissante frappe de Diaz à la suite d’un slalom dans la défense des Eagles réveillait Anfield.

Mais les hommes de Klopp peuvent déjà avoir des regrets. Cela faisait dix ans que Liverpool n’avait pas conclu deux premières rencontres de Premier League sans victoire.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Foot à l'étranger