L’université d’Anvers a réussi à créer des composés chimiques à base de déchets

L’université d’Anvers a réussi à créer des composés chimiques à base de déchets
Belga

Ce procédé devrait à terme permettre d’utiliser les déchets plastiques comme matière première dans l’industrie pétrochimique. «Une véritable percée», selon l’université.

«Si cette technique était appliquée dans le monde entier, 17 millions de tonnes de déchets pourraient être utilisées comme matière première chaque année», a calculé le chercheur Shoubhik Das. Ce dernier est parvenu à extraire des «composés moléculaires essentiels» des déchets plastiques.

Ces composés dits «aromatiques» sont des molécules spécifiques en chimie organique. Le benzène, très populaire dans l’industrie pétrochimique, en fait notamment partie. À l’heure actuelle la synthèse de ces molécules est entièrement réalisée à base de pétrole et de charbon, raison pour laquelle la mise au point de nouvelles méthodes de production est essentielle.

«Il est choquant qu’aujourd’hui, seulement 9 % de l’ensemble du plastique produit soit recyclé», estime M. Das. «Avec cette technique, nous avons maintenant trouvé un moyen de synthétiser des composés aromatiques, comme le benzène, à partir de déchets plastiques, plutôt qu’à partir du pétrole ou du charbon.»

L’équipe de recherche de Shoubhik Das espère que ces progrès fourniront une méthode alternative pour la synthèse des composés aromatiques ce qui pourrait contribuer à réduire les graves problèmes environnementaux liés aux déchets plastiques.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anvers (prov. d'Anvers)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique