Il vole du carburant sur un chantier à Montignies-s-Sambre: «Je n’avais pas le choix»

Trop cher...
Trop cher... - ISOPIX

Le 24 mars dernier, c’est un témoin qui dénonce Jérôme après avoir constaté qu’il remplit son réservoir à l’aide de jerrycans sur un terrain vague en bordure d’un zoning industriel. Identifié grâce à sa plaque minéralogique, le trentenaire passe immédiatement aux aveux. C’est la deuxième fois qu’il se rend sur un chantier et qu’il pompe le réservoir d’un bulldozer pour alimenter son propre véhicule…

Et pourtant, Jérôme travaille et il est en CDI : « J’ai une saisie sur salaire. En mars 2022, mon compte était à zéro euro. Il fallait que je conduise les enfants à l’école, je n’ai pas trouvé d’autre solution même si je comprends bien que ce n’est pas excusable » reconnaît-il.

Le parquet a insisté : « Les temps sont durs pour tout le monde, y compris pour certains petits entrepreneurs. Leur voler du carburant n’est pas une solution ». Une peine de travail a été requise à l’encontre de Jérôme qui préférerait un sursis simple.

il sera fixé sur son sort le 21 septembre.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Montignies-sur-Sambre (c.f. Charleroi)Charleroi (Hainaut)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers