Bernie Ecclestone nie avoir été arrêté pour détention d’arme: il s’explique

@News
@News

Bernie Ecclestone a nié avoir été arrêté mercredi à l’aéroport Campinas de Sao Paulo, au Brésil, pour détention illégale d’arme. « Un pistolet a bien été trouvé dans mes bagages, mais j’ai seulement été interrogé », a révélé vendredi l’ancien patron de la F1, âgé de 91 ans.

« Le délit n’était pas la possession de l’arme, le problème était qu’elle n’était pas enregistrée. C’était un petit pistolet (Seecamp LWS-32), le genre qu’une femme porte dans son sac à main. Il y a des années, je l’ai reçu d’un mécanicien de Formule 1, qui pensait qu’il était bon d’avoir une arme avec soi au Brésil. Mais il n’a jamais été utilisé et n’a même pas été chargé. C’est juste pour le show. Jusqu’à présent, il est toujours resté à la maison. Comment il a fini dans mes bagages, je ne sais pas. Il était peut-être au-dessus d’un t-shirt et j’ai dû l’emballer par accident. »

Ecclestone a passé quelques heures au commissariat et n’a pu partir pour la Suisse que le lendemain matin sur un vol privé. « Mais tout le monde était très amical et il y avait beaucoup de fans de Formule 1 avec qui j’ai pu parler. C’était ennuyeux pour tout le monde. En fin de compte, c’était beaucoup de bruit pour rien. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Suisse

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Formule 1