La justice examine en appel la condamnation d’Alexeï Navalny

Isopix
Isopix

Emprisonné depuis janvier 2021 pour une autre affaire, l’opposant participe au procès par visioconférence depuis la colonie pénitentiaire numéro 2 de Pokrov, à une centaine de kilomètres à l’est de Moscou, a constaté une journaliste de l’AFP. Il comparaît enfermé dans une cage, en uniforme de prisonnier, selon les images diffusées dans la salle d’audience du tribunal.

Le 22 mars, l’opposant, accusé d’avoir détourné des millions de roubles de dons versés à ses organisations de lutte contre la corruption, a été condamné à neuf ans de prison pour «escroquerie» ainsi que pour «outrage à magistrat», à l’issue d’un procès qui se déroulait dans une salle d’audience de la colonie de Pokrov.

Cette peine infligée au charismatique militant anticorruption comprend celle prononcée en mars 2021 pour «fraude», dans une affaire remontant à 2014 et impliquant l’entreprise française Yves Rocher. Alexeï Navalny avait été arrêté en janvier 2021 à son retour de Berlin, où il avait passé plusieurs mois en convalescence après un empoisonnement par un agent innervant, dont il tient le président russe Vladimir Poutine pour responsable. Ce dernier dément catégoriquement et aucune enquête n’a été ouverte. Cette arrestation a marqué le point de départ de l’accélération d’une vaste répression de tous les mouvements anti-Kremlin et médias indépendants en Russie.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Yves-Gomezée (c.f. Walcourt)Walcourt (prov. de Namur)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde