Le parc de Baudour a retrouvé son 1er mai socialiste

Nicolas Martin à Baudour ce dimanche 1er mai.
Nicolas Martin à Baudour ce dimanche 1er mai. - D.R.

Le 1er mai ressemblait à nouveau à un 1er mai ce dimanche dans le parc de Baudour, où la fédération PS de Mons-Borinage a pu tenir son traditionnel meeting. Parmi les orateurs, Nicolas Martin a lancé que « les acquis sociaux ne sont pas tombés du ciel » mais plutôt de ceux qui « mettent les mains dans le cambouis du capitalisme, pour le réguler, pour redistribuer les richesses et pour faire en sorte que la société soit plus juste. » A condition de parler d’une seule voix, a-t-il insisté. Il a remercié les syndicats qui « continuent à se battre pour faire prévaloir la ligne du compromis social sur celle du radicalisme et de la révolution, qui ne mène à rien », allusion au PTB. « Ils savent pertinemment que leur programme n’est pas réalisable, ils sont d’ailleurs incapables d’en expliquer le financement », a-t-il accusé. Il a ensuite mis en valeur les mesures sociales prises par les gouvernements fédéral et régional, grâce à la participation des socialistes, a-t-il affirmé.

Demain, c’est Nicolas Martin qui répondra à l’interview du lundi de La Province. La débandade du PS français n’a-t-elle pas de quoi faire frémir le PS wallon ? Comment maintenir un cap social quand l’inflation flambe suite à la situation internationale ? Et... Comment s’annonce le prochain Doudou ? A lire dans La Province de ce lundi.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Baudour (c.f. Saint-Ghislain)Mons (Hainaut)Saint-Ghislain (Hainaut)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE