La Fernelmontoise Pauline s’est envolée sur le plateau de The Voice France

«Une vraie chanteuse», selon Marc Lavoine.
«Une vraie chanteuse», selon Marc Lavoine. - Bureau 233

Il y a quelques semaines, les téléspectateurs de TF1 découvraient Pauline Nagy, Marchovelettoise de 18 ans aux auditions de The Voice France. La jeune chanteuse s’était qualifiée dans l’équipe de Vianney. Ce samedi soir, elle affrontait Henry dans ce qui devait être un duel, qui s’est plutôt transformé en véritable duo. Tous deux ont « une lumière commune », confiait leur coach Vianney.

Ce duel, c’était « les nuits blanches » de Vianney. Le chanteur français a voulu faire essayer deux chansons à ses talents. « L’aigle noir » de Barbara et « Je vole » de Michel Sardou, à la façon Louane dans « La famille Bélier ». Pauline a dû gérer le choix final de chanson, le classique de Sardou ne lui plaisant pas. « Les paroles ne me parlent pas, je n’arrive pas à y mettre l’émotion », révélait-elle avant la prestation.

La Belge a finalement trouvé comment se réapproprier le titre, grâce à sa maman, comme le révèlent nos confrères de L’Avenir. L’histoire de la chanson colle à l’expérience que vit Pauline : quitter Fernelmont pour Paris et vivre cette aventure The Voice. Elle prend son envol sur cette scène.

4 coaches unanimes

Malgré le désavantage sur papier d’avoir une voix plus grave qui s’entend moins dans un duo face à la voix cristalline d’Henry, Pauline a convaincu tous les coaches. Florent Pagny, Amel Bent et Marc Lavoine ont tous été émus par la prestation d’une « symbiose impressionnante ». « Henry, tu la portes et elle s’envole », réagissait Amel Bent.

Vianney a enfin choisi Pauline pour continuer l’aventure. « Je n’aimais pas du tout cette chanson, mais ce soir elle m’a porté bonheur pour continuer l’aventure, donc elle restera gravée en moi pour toujours », lançait-elle, à sa sortie de scène.

La suite pour Pauline : les « cross battles », dernière étape à franchir avant les émissions en direct. Ce sera la première fois que la Marchovelettoise sera confrontée au vote du public.

COLLEEN TORDEUR

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Fernelmont (prov. de Namur)Marchovelette (c.f. Fernelmont)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Province de Namur