Brut ô Dôme à Rhode-Saint-Genèse: une jolie table engagée entre nature et vie urbaine

Photos
Le Brut ô Dôme, Chaussée de Waterloo, 15 à Rhode-Saint-Genèse est ouvert le mercredi soir (19h/20h30) et du jeudi au samedi (midi et soir). Brunch le dimanche (10h30/15h)
Le Brut ô Dôme, Chaussée de Waterloo, 15 à Rhode-Saint-Genèse est ouvert le mercredi soir (19h/20h30) et du jeudi au samedi (midi et soir). Brunch le dimanche (10h30/15h)

Une adresse totalement dédiée à un mode de vie et d’alimentation sains et naturels, durables et éthiques s’inscrivant parfaitement dans les tendances incontournables du moment. Découverte...

Conjoncture de talents, de savoir-faire et d’intérêt pour une table valorisant produits du potager et réalisations culinaires bio et durables, Brut ô Dôme, plus qu’un restaurant, est un concept initié par trois partenaires déjà très actifs dans le secteur à Bruxelles. Il réunit frère (Léonard), sœur (Aline) et beau-frère (Benoît) ainsi qu’un chef de cuisine (Florent) autour de cette nouvelle adresse aux multiples atouts. Lesquels en venant rejoindre le projet de Dôme s’inscrivent dans la continuité d’un lieu tout à fait singulier.

Initialement au 15 de la Chaussée de Waterloo, à Rhode Saint-Genèse, il y a un lieu aussi atypique que bienfaiteur pour tous les sens, Dôme. Totalement dédié à l’équilibre du corps et de l’esprit, ce lieu, source de santé bien-être, associe les savoirs ancestraux aux sciences d’aujourd’hui. Ses concepteurs Fabrice et Isabelle imaginent ce lieu unique dont les formes s’inspirent de la nature pour permettre à chacun de se reconnecter à son potentiel infini. L’ADN de Dôme en est, tout naturellement, l’eau, l’énergie et la conscience. C’est donc tout aussi naturellement et dans le même esprit qu’est installé ici, en mars 2021, le Restaurant Brut ô Dôme.

Ainsi, le projet d’Alice, Benoît et Léonard, les créateurs de Brut ô Dôme n’est autre qu’une continuité tout à fait complémentaire de Dôme. L’esprit est similaire et le restaurant devient, à son tour, le reflet d’une action et d’un intérêt communs pour la gastronomie durable. Une gastronomie veillant à la traçabilité des produits, aux circuits courts, aux cultures biologiques. De quoi proposer une table bio-gastronomique dans un environnement (durable et éthique) en parfaite adéquation avec l’esprit des lieux.

Parallèlement et avant Brut ô Dôme, il y a « Brut en ville », restaurant ouvert à Ixelles en janvier 2019. Celui-ci, créé par Alice et Benoît, qui ensuite sont rejoints par Léonard, est un restaurant, traiteur et chef à domicile, gastronomique bio (www.brutfood.be). Il se fait vite connaître par l’approche originale de ses concepteurs, Alice et Benoît. Ceux-ci reviennent de leurs voyages avec plein d’idées culinaires innovantes qu’ils ajoutent à leur expérience de terrain en Belgique pour mieux étoffer la qualité des services et de la cuisine qu’ils proposent. Celle-ci valorisant circuit-courts et artisans locaux, vrai « fait maison » et, par la suite, les productions du potager qu’ils ont acquis.

Une cuisine engagée en adéquation avec l’air du temps et des saisons

Côté cuisine, la carte et les menus, emboîtent le pas aux productions du potager maison située à Overijse. Et si ces productions ne sont pas suffisantes, les produits venant de circuits courts viennent compléter la composition des menus. Tout est donc en parfait accord avec les saisons et, bien entendu, toujours 100 % bio. Il est cependant important de noter que la volonté des initiateurs du projet est d’offrir une cuisine gastronomique.

Pleine de saveurs et de bon sens, la cuisine de « Brut ô Dôme » et de « Brut en Ville » est déjà reconnue à sa juste valeur en affichant quelques belles reconnaissances et jolis labels tels que celui de la région bruxelloise, « Good Food » ainsi que le label bio « Certisys », « Table de Terroir » (APAQ-W), « Slow Food », « Economie Circulaire », … Autre objectif : décrocher l’Etoile Verte du Guide Michelin.

Enfin, Brut ô Dôme s’inspire des saveurs et des techniques du monde afin de mieux mettre en avant les savoir-faire d’ailleurs au service de produits belges. Notamment pour les découpes du poisson (sashimi de truite saumonée), certaines sauces mais aussi des lactofermentations, des fumaisons, …

En atout supplémentaire et avec l’envie de démocratiser au mieux ce type de cuisine, les tarifs varient de 18 € pour le plat du lunch à 28 € (entrée, plat : Menu veggé (32 €/poisson, 36 €/viande) ou encore à 60 € (5 services) ou 68 € (6 services) pour le dîner du soir. Tous les plats, variant constamment en fonction du maraichage, sont repris sur le site et les réseaux sociaux (Instagram) des deux restaurants. En cerise sur le gâteau, ici comme à Ixelles, le dimanche, c’est jour de brunch pour tous !

La même philosophie est partagée pour les boissons tout aussi naturelles avec des eaux parfumées, du kombucha, du kefir belge, des vins bio, en biodynamie, nature d’ici ou de pays limitrophes (France, Autriche, Allemagne, Portugal, Espagne, …).

Un potager en guise de généreux fournisseur

Situé à Overijse, le potager couvre un demi hectare sur lequel 3 serres actives sont installées. En permaculture ou en pleine terre, y sont cultivé des légumes oubliés dans différentes variétés remises au goût du jour, pas moins de 14 sortes de tomates ou encore et entre autres, des fleurs comestibles. Les techniques de permaculture utilisées permettent une attention particulière à un écosystème en équilibre naturel.

Le projet pour le potager serait, à l’horizon 2024, de fournir quotidiennement et complètement les deux restaurants (100 couverts). Lequel potager pourra alors être visité par tout qui le souhaite.

Un cadre plongé en pleine nature avec vaste terrasse

La localisation de Brut ô Dôme est plutôt singulière. Le restaurant partageant la même adresse comme la même philosophie que le Dôme, crée avec ce dernier une entité tout à fait logique.

Ainsi, à l’intérieur, tout est au plus proche de la nature avec notamment, un mobilier et un sol en bois naturel, des tonalités sereines, des banquettes en tissus rouille, de la végétation. La salle principale de 45 couverts est précédée d’un petit espace avec tables hautes et banquettes pour prendre l’apéritif. Avec ses grandes baies vitrées elle donne également sur une grande terrasse et sur les arbres de la Forêt de Soignes.

Et enfin, comme dernier attrait non négligeable avec les beaux jours qui reviennent, cette grande terrasse pouvant accueillir 45 à 60 personnes assises (et bien plus en formule événementiel) est disponible pour des événements spéciaux et autres moments privatisables.

Intérieur ou extérieur, à Rhode-Saint-Genèse ou à Ixelles, « Brut » avec les beaux jours et la philosophie de cette approche, il est fort à parier que ce projet rencontrera d’ici très peu de temps un engouement de plus en plus évident. Ne reste plus qu’à aller tester et découvrir tout cela !

Informations pratiques

Restaurant Le Dôme / Brut ô Dôme / Chaussée de Waterloo, 15 - 1640 Rhode-Saint-Genèse / 02 319 02 27 / www.dome.bio/restaurant / Ouvert

le mercredi soir (19/20 h30) et du jeudi au samedi (midi et soir) – Brunch le dimanche (10 h30/15 h)

Benoit, Alice, Florent, Léonard: qui sont-ils?

Benoit, Alice, Florent, Léonard: qui sont-ils?

Benoit Stas est la force créative qui allie ses connaissances en cuisine et son amour pour la nature. Cela donne une explosion de saveurs dans l'assiette. Il s’occupe de l’orchestration pratique du potager, des semences à la fourniture des produits pour les deux restaurants ainsi que de l’événementiel pour le traiteur. Lui-même chef de cuisine, comme sa compagne Alice Pollet, il sait parfaitement quels légumes, fruits et aromates produire en fonction des saisons. Il est également passé par les restaurants Wasabi, Kabou, Little Tokyo.

Alice, quant à elle, a travaillé pour Chou de Bruxelles, en tant que responsable des banquets. Elle apporte son expertise traiteur au projet. Comme pour Benoît, le fruit de leurs voyages communs apporte également quantité de souvenirs et d’expériences culinaires diverses aux projets Brut en ville et Brut ô Dôme.

Florent Wahl (ex chef-propriétaire de La Chasse des Princes à Sterrebeek), les a rejoints, en janvier 2022, pour venir prêter main forte à la cuisine de « Brut ô Dôme ». Déjà connu dans le secteur, Florent a été chef, puis chef-propriétaire du mémorable restaurant de Sterrebeek qu’était La Chasse des Pinces. Une enseigne qui, des années durant, a fait référence en matière de belle cuisine d’artisan. Un artisan-cuisinier respectueux de bons produits venant de petits producteurs mais aussi d’équilibre et d’esthétisme d’une assiette, à l’époque, toujours très appréciée.

Léonard Pollet (Léo) quant à lui assure la gestion des différents pôles d'activité et met à profit ses connaissances en vin. Il s’occupe de tout ce qui n'est pas "opérationnel" tels que le marketing/communication, la gestion financière, les ressources humaines, le contact client, la mise en place des événements ou encore et entre autres, la vision stratégique.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en LIFESTYLE