Unique en Belgique: des traverses de chemin de fer écologiques fabriquées à Baudour

Vidéo
Unique en Belgique: des traverses de chemin de fer écologiques fabriquées à Baudour
C.M.

Le coup d’envoi de la production industrielle des traverses en béton de soufre a été donné ce mercredi sur le site de l’entreprise De Bonte à Baudour. Ce nouveau produit émet 40 % de CO2 en moins que les traverses classiques à base de béton de ciment.

Elio Di Rupo était présent pour l’inauguration.
Elio Di Rupo était présent pour l’inauguration. - C.M.

Et voilà le résultat!
Et voilà le résultat! - C.M.

La société Infrabel, responsable du trafic ferroviaire, a commandé 200.000 exemplaires et devient le premier gestionnaire d’infrastructures ferroviaires d’Europe à rendre ses traverses plus écologiques. Outre le bénéfice pour l’environnement, la production de matériaux en béton de soufre bénéficie aussi à l’emploi : 30 collaborateurs devraient être engagés à court terme et une centaine dans les années à venir.

La société est située à Baudour.
La société est située à Baudour. - C.M.

Le ministre de l'énergie et du climat Philippe Henry et celui de la mobilité Georges Gilkinet étaient de la partie.
Le ministre de l'énergie et du climat Philippe Henry et celui de la mobilité Georges Gilkinet étaient de la partie. - C.M.

Révolution dans le secteur

Les traverses vertes de l’entreprise De Bonte deviennent une véritable révolution pour le secteur ferroviaire. Les traverses en béton de soufre ont une durée de vie de 40 à 50 ans et une résistance à la charge dynamique des trains identique aux traverses en béton classique à base de ciment.

Au total, trois atouts non-négligeables sont constatés pour l’environnement. Premièrement, la réduction de 40 % des émissions de CO2 par rapport à la production de traverses en béton de ciment. Ensuite, les traverses en béton de soufre sont entièrement recyclables. Enfin, ce béton écologique permet de valoriser le soufre, un déchet de l’industrie pétrolière.

400 par jour

Trois heures sont nécessaires pour qu’une traverse en béton de soufre soit fabriquée à une température de 90 degrés. Elle devra ensuite rester 24 heures dans le moule avant d’être retirée. Il faudra ensuite encore patienter 28 jours avant qu’elle puisse être placée sur les rails de chemin de fer. Actuellement, 400 traverses sont fabriquées par jour dans l’entreprise De Bonte à Baudour.

À terme, l’entreprise aimerait étendre son marché en Europe. En attendant la France ou les Pays-Bas, l’installation des traverses vertes sur ses futurs chantiers permettra à Infrabel d’économiser 6.000 tonnes de CO2, soit la production annuelle de CO2 de 100 ménages belges !

L’entreprise en fabrique 400 par jour.
L’entreprise en fabrique 400 par jour. - C.M.

Les traverses de chemin de fer sont fabriquées dans ces moules.
Les traverses de chemin de fer sont fabriquées dans ces moules. - C.M.

Les billes de chemin de fer après avoir été coulées.
Les billes de chemin de fer après avoir été coulées. - C.M.

L’entreprise De Bonte, à Baudour, engage: voici comment postuler

Les billes de chemin de fer après avoir été coulées.
Les billes de chemin de fer après avoir été coulées. - C.M.

Ce mercredi, l’entreprise De Bonte, située à Baudour, a inauguré ses premières traverses vertes aussi appelées «billes de chemin de fer», conçues avec du béton de soufre. Elles ont l’avantage d’être plus écologiques. Ce nouveau produit émet 40% de CO2 en moins que les traverses classiques à base de béton de ciment.

La société Infrabel, responsable du trafic ferroviaire, a commandé 200.000 exemplaires et devient le premier gestionnaire d’infrastructures ferroviaires d’Europe à rendre ses traverses plus écologiques. Outre le bénéfice pour l’environnement, la production de matériaux en béton de soufre bénéficie aussi à l’emploi: 30 collaborateurs devraient être engagés à court terme et une centaine dans les années à venir.

Voici comment postuler :

L’entreprise De Bonte, spécialisée dans le béton, à Baudour, recherche :

Un responsable de production

Deux techniciens en maintenance

Un laborantin qui contrôlera la qualité du béton.

Du personnel prêt à travailler de nuit comme cariste, bulliste et opérateur de production.

Actuellement, l’entreprise est composée d’une vingtaine d’employés mais cela devrait rapidement doubler. D’ici 3 ans, plus de 100 personnes travailleront au sein de l’entreprise De Bonte à Baudour.

Si vous êtes intéressé, envoyez votre C.V. et votre lettre de motivation à l’adresse suivante : caroline.moins@debonte.com

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Baudour (c.f. Saint-Ghislain)Saint-Ghislain (Hainaut)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE