Les Unionistes sont prêts pour le choc: «Ce calendrier? Je m’y étais préparé»

Lapoussin.
Lapoussin. - Belga

Mais pour Loïc Lapoussin, il n’y a pas lieu de s’inquiéter : ses coéquipiers et lui seront prêts ce dimanche sur le coup de 13h30. « Certes il y a un peu de fatigue car on a enchaîné les matches. Mais on va faire les soins comme il le faut. Et puis, je suis déjà préparé à cela car le planning était annoncé depuis quelques semaines. Quand on est un compétiteur, on sait qu’au plus on évolue haut, au plus on est susceptible de jouer tous les trois jours. En outre, ce sont de bons matches à jouer donc on sera prêt mentalement et physiquement. »

Son coéquipier Christian Burgess ne le dément pas. « En Angleterre, on est habitué à cela. Et le calendrier, là-bas, y est bien plus difficile. Il va falloir surtout être intelligent pour récupérer du mieux possible afin de livrer à nouveau une grosse performance. Et cette fois, ce sera avec nos fans ! »

En effet, les abonnés de l’Union seront de retour au stade Marien, pour le plus grand plaisir du défenseur anglais. « Lors du Boxing Day (NDLR : le 26 décembre face à Gand), c’était vraiment dommage de ne pas avoir pu compter sur leur soutien. Mais ils faisaient toutefois du bruit dans le Parc Duden juste à côté, tout comme face à Genk dimanche dernier. »

Bien que ni Lapoussin ni Burgess ne soient Belges, et encore moins Bruxellois, ce derby de la capitale représente tout de même beaucoup à leurs yeux. « Anderlecht, c’est une des équipes que je connaissais lorsque je suis arrivé en Belgique », réagit le premier cité. « C’est un club avec une grande histoire, comme nous. Ce sera un gros « clash » ce dimanche. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Union Saint Gilloise