Le garçon qui a poignardé un agent de quartier placé en institution semi-ouverte

Le garçon qui a poignardé un agent de quartier placé en institution semi-ouverte

Me Turan considère que la décision du juge de la jeunesse est bénéfique tant pour le jeune garçon lui-même que la société.

Le placement de l’adolescent en institution semi-ouverte signifie qu’au fil du temps la possibilité pour lui de retourner à l’école pourra être examinée, avec obligation de revenir en institution en dehors des heures de cours.

Me Turan explique, comme le relate HBVL, que le garçon de 12 ans « est très touché. C’est un cumul de circonstances. Il ne comprend même pas comment il s’est retrouvé dans cette situation. Il dit avoir paniqué et utilisé un objet qu’il avait acquis plus tôt dans la journée. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il est préférable pour la tranquillité d’esprit de la société et du mineur lui-même de le placer dans une institution semi-ouverte pour le moment pendant trois mois ».

L’avocate ajoute : « La mère trouve aussi incompréhensible ce qui s’est passé. Elle espère que la paix pourra revenir et que l’agent blessé se remettra au mieux. Elle veut s’excuser auprès de lui ».

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Peer (prov. de Limbourg)province de Limbourg

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers