Le ministre de la Justice en visite à Wavre pour lutter contre les vols à l’étalage

Vincent Van Quickenborn introduit la transaction immédiate.
Vincent Van Quickenborn introduit la transaction immédiate. - Isopix

Le magasin de vêtements C&A, situé à l’avenue des Princes à Wavre, recevait ce jeudi midi quelques invités de marque. Non pas avec la casquette de clients mais dans le but de présenter une nouvelle mesure dans la lutte contre les vols à l’étalage, véritable fléau des commerces. Dans le magasin, étaient donc réunis Vincent Van Quickenborne, vice-Premier ministre et ministre fédéral de la Justice, Françoise Pigeolet, bourgmestre de Wavre, le CEO de Comeos et enfin, le président de l’UCM.

Si bon nombre d’autres types de vol (cambriolages, vols à la tire, vols avec violence…) sont en baisse, ce n’est pas le cas du vol à l’étalage. Presque tous les magasins sont confrontés à ce problème, qui est source de frustration et de pertes de revenus. D’autant plus que les commerçants présentent un taux de plainte assez faible : environ 10 % des vols constatés sont déclarés.

Une transaction immédiate

Face à cette problématique, Vincent Van Quickenborne a introduit depuis le 1er janvier de cette année le système des transactions immédiates pour le vol à l’étalage. Grâce auquel la police peut imposer immédiatement une transaction à l’auteur des faits. « Les transactions immédiates sont une arme puissante à cet égard. De cette façon, la police peut agir rapidement et l’auteur de l’infraction est puni sur le champ », développe le vice-Premier ministre. La police pourra infliger une transaction immédiate allant jusqu’à 350 euros aux voleurs à l’étalage majeur. Tout dommage subi par le commerçant devra également être indemnisé.

« Je me réjouis au nom de nos commerçants wavriens de la mise en œuvre de cette mesure qui, grâce à une sanction immédiate et une simplification de la procédure pour la police et le Parquet, aura pour effet de lutter contre l’impunité dans le cadre des vols à l’étalage », souligne Françoise Pigeolet.

L’auteur a trois possibilités de paiement : sur place via un terminal de paiement ou un QR code, ou dans les quinze jours via un virement bancaire classique. L’objectif de cette procédure est de faciliter le traitement rapide de cas de ‘petite’ délinquance sans surcharger la police et les tribunaux. « Je demande à tous les commerçants de toujours signaler immédiatement lorsqu’ils prennent quelqu’un sur le fait », incite Vincent Van Quickenborne. « De cette façon, nous pouvons lutter ensemble contre le vol à l’étalage. »

Afin de familiariser les commerçants avec ce système et de les inciter à l’utiliser, la justice s’associe aux fédérations des entrepreneurs et du commerce, UCM et Comeos, qui en feront la promotion auprès de leurs membres par le biais de leurs canaux.

J.L.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Wavre (c.f. Wavre)Wavre (Brabant wallon)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'actu du BW