Coronavirus: le potentiel d’un variant «plus mortel» est «très réel» selon l’OMS

Coronavirus: le potentiel d’un variant «plus mortel» est «très réel» selon l’OMS
Belga

Au début d’une réunion de plusieurs jours du conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus a répété que les conditions sont réunies pour de nouveaux variants. «Il est dangereux d’estimer qu’Omicron sera le dernier variant», a aussi dit le directeur général.

La semaine dernière, 100 cas ont été identifiés toutes les trois secondes et une personne a succombé toutes les 12 secondes. M.Tedros a encore affirmé qu’il est possible de mettre un terme à l’urgence internationale de santé publique cette année, à condition d’avoir une attitude adaptée.

Plus de 85 États n’ont toujours pas atteint l’objectif, établi pour la fin de l’année dernière, de vacciner au moins 40% de leur population. Cette part est inférieure à 10% dans plus d’une trentaine d’entre eux. Et moins d’un Africain sur six a reçu une dose.

Parmi les effets de la pandémie, l’objectif de la couverture santé d’un milliard de personnes supplémentaires ne devrait pas être atteint. Il pourrait n’être honoré que pour 160 millions patients.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Monde