Le siège de sénateur et la présidence de Sparkoh! sont bien incompatibles

Le siège de sénateur et la présidence de Sparkoh! sont bien incompatibles
Belga

« Nous venons de recevoir l’analyse de l’administration régionale qui confirme bien cette incompatibilité », a-t-il répondu, au nom du ministre-président Elio Di Rupo absent pour cause de blessure au genou, aux députés Benoît Dispa (cdH) et Germain Mugemangango (PTB).

Par ailleurs, « c’est à l’assemblée dont est issu l’élu de définir l’organe de contrôle », estime encore l’administration. Dans ce cas-ci, ce serait donc au Sénat de dire quel organe doit statuer sur l’incompatibilité.

Pour rappel, depuis l’été 2019, Georges-Louis Bouchez, le président du MR, siège au Sénat tout en présidant gratuitement Sparkoh !, un cumul de mandats incompatible selon la législation wallonne.

« Quelle suite donner à cette situation ? Il ne faut pas se défausser et chercher un responsable en matière de contrôle sans quoi la situation va perdurer au détriment de l’institution et de la bonne gouvernance en Wallonie. La balle n’est pas dans le camp du Sénat mais dans celui du gouvernement wallon que j’invite à désigner rapidement un nouvel administrateur », a réagi Benoît Dispa.

« Il faudrait vous mettre d’accord avec le Sénat qui dit ’ce n’est pas moi’. Et vous, vous dites, ’ce n’est pas nous non plus’. Ne pas savoir qui contrôle cette incompatibilité est très inquiétante », a de son côté pointé le chef de groupe du PTB au parlement wallon.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Frameries (Hainaut)Région wallonne

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique