Mort de Dean: les autorités doivent décider où juger Dave De Kock et sa petite amie

Mort de Dean: les autorités doivent décider où juger Dave De Kock et sa petite amie

Les deux pays doivent formellement convenir que Dave De Kock sera remis à la Belgique et que le procès y aura lieu, a appris l’agence Belga à bonne source.

Aux Pays-Bas, où l’enquête se concentre actuellement, une équipe de vingt policiers travaille sur l’affaire. M. De Kock y est en détention et poursuivi pour l’enlèvement et son implication dans la mort du garçon de quatre ans. L’enquête doit déterminer où M. De Kock et Dean se sont rendus aux Pays-Bas et où la victime a été tuée. Les résultats de l’autopsie apporteront également des informations importantes.

En Belgique, le juge d’instruction de Termonde a placé sous mandat d’arrêt du chef d’enlèvement et d’assassinat la compagne de M. De Kock, R.W. Elle a été arrêtée dans la nuit de lundi à mardi lors d’une perquisition à Saint-Gilles-Waes, dans l’immeuble où elle vivait avec M. De Kock.

La réunion de coordination prévue mercredi devrait permettre de savoir où les suspects seront jugés. Les deux pays doivent formellement accepter que la Belgique poursuive le couple, tant pour les actes commis en Belgique qu’aux Pays-Bas. Le corps a été retrouvé aux Pays-Bas, en Zélande, et M. De Kock a été arrêté à Meerkerk, dans la province d’Utrecht. La justice belge demandera l’extradition du suspect par le biais d’un mandat d’arrêt européen. La police et les procureurs des deux pays se sont refusés à tout commentaire pour l’instant.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers