De retour sur les courts, Novak Djokovic est le bienvenu, mais pas pour tout le monde

De retour sur les courts, Novak Djokovic est le bienvenu, mais pas pour tout le monde
Photo News

Ce mardi, Novak Djokovic a pu à nouveau s’entraîner, à huis clos, sur la Rod Laver Arena, même s’il n’est toujours pas rassuré quant à son avenir sur le sol australien. Dans les coulisses, le Serbe a plutôt été bien accueillis par ses pairs, mais tous ne sont pas ravis de voir ainsi débarquer un « non-vacciné », alors que d’autres joueurs comme le Français Pierre-Hugues Herbert ou l’Américain Tennys Sandgren, réfractaires au vaccin, se sont abstenus de « forcer » leur admission en Australie.

Mais d’abord, Andy Murray s’est réjoui de ne plus voir Djokovic enfermé avec les réfugiés. « C’est positif qu’il ne soit plus en détention » a ainsi pointé l’Ecossais, retombé au 135e rang mondial et qui bénéficie d’une wild-card à Melbourne. « Visiblement, il a gagné ce droit devant la justice, c’est une bonne chose pour lui. J’espère qu’il va pouvoir se concentrer sur le tennis maintenant ». La veille Rafael Nadal avait réagi dans le même sens suite à la libération juridique du Serbe : « La justice a parlé, le plus juste est qu’il dispute l’Open d’Australie. »

Mais tout le monde n’est pas aussi « chaleureux » avec le retour aux affaires du numéro un mondial. Ainsi, le Hongrois Marton Fucsovics, 38e mondial, a déclaré ceci : « La bonne santé des gens est primordiale, et depuis des mois, on sait que l’Australie a établi des règles disant clairement que tout le monde devait être vacciné pour entrer dans le pays. Djokovic ne l’est pas. De ce point de vue, j’estime qu’il n’a pas le droit d’être ici… »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Yves-Gomezée (c.f. Walcourt)Walcourt (prov. de Namur)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Tennis