«Pas de consensus international» sur le délai du rappel après une infection

«Pas de consensus international» sur le délai du rappel après une infection

En Belgique, la recommandation était « d’attendre qu’une personne soit rétablie de son infection, ou attendre deux semaines après un dépistage positif si une personne n’a pas de symptômes », précise-t-il.

« Certains pays ont embrayé sur le fait qu’une infection naturelle donne un rappel » semblable à un « booster ». « On ne peut pas ignorer bien sûr que l’immunité est stimulée (…) mais, et cela a été prouvé par des études, (…) les anticorps induits par une infection naturelle n’ont pas la même potentialité de couverture, avec une protection qui peut être quatre à cinq fois moindre qu’une protection vaccinale. »

C’est pourquoi « nous avons estimé que la protection par une infection naturelle ne pouvait pas être considérée comme constante pour chacun ou comme un booster aussi efficace que la protection vaccinale », explique Yves Van Laethem.

Aussi en Belgique