Codeco: Jan Jambon voulait un compromis, Frank Vandenbroucke ne voulait rien savoir!

Codeco: Jan Jambon voulait un compromis, Frank Vandenbroucke ne voulait rien savoir!
Isopix / DR

Le Comité de concertation a pris de nouvelles décisions ce mardi. Les nouvelles mesures comme l’extension de l’obligation du port du masque ou l’utilisation imposée du Covid Safe Ticket entrent en vigueur ce vendredi 29 octobre et seront maintenues pendant 3 mois sous réserve de modifications des circonstances épidémiologiques.

Si un prochain Comité sera organisé le 19 novembre 2021, le dernier n’a pas été de tout repos. En effet, selon nos confrères de HLN, le débat était tendu entre deux ministres, à savoir le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) et le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit). L’origine de cette tension ? Les quotas de visiteurs à respecter dans l’événementiel.

Frank Vandebroucke souhaitait en effet que le CST soit exigé dès le chiffre de 50 personnes en intérieur. Une proposition qui n’a pas plu à Jan Jambon. En effet, la jauge était juqu’ici de 500 personnes en Flandre. Si le compromis de 200 personnes à l’intérieur et 400 personnes à l’extérieur a finalement été trouvé, HLN rapporte que le ministre de la Santé ne voulait rien savoir.

Le nationaliste lui aurait alors reproché de « monopoliser le débat et de semer la panique au sein de la population ». Frank Vandenbrouke ne voyait pas cela du même œil et a accusé la N-VA de « se voiler la face » sur la situation épidémiologique en Flandre et dans notre pays.

Bref, l’ambiance était encore au rendez-vous lors de ce Codeco…

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Région flamande
Aussi en Politique