Faiseurs de rêve: handi-voile au Lac de l’Eau d’Heure

L’asbl entend proposer de la voile aux valides et moins valides.
L’asbl entend proposer de la voile aux valides et moins valides. - D.R.

« Nous sommes un petit groupe membre d'un club de voile et nous avons voulu faire évoluer la section de handi-voile de celui-ci, afin de permettre à toute personne porteuse d’une déficience quelconque, de pouvoir naviguer en toute sécurité et de découvrir un sport varié. Celui-ci faisant autant de bien au corps qu'à l'esprit », explique Laetitia Mercier, adjointe au département handi-voile du club de voile SNEH.

« Je suis arrivée au club en mai et je suis moi-même porteuse d’un handicap. Cette section de handi-voile, nous l’avons en quelque sorte sortie du club pour créer une asbl, la ClassNéo495 Belgium, en hommage au voilier que nous utilisons principalement, le NEO495. Notre objectif est d’avoir des dons et des aides pour développer l’activité », ajoute celle qui part régulièrement pour des régates qui réunissent personnes valides et moins valides. « Depuis juillet et août, on va partout en Belgique et même à l’étranger pour naviguer. Récemment, nous sommes allés à Brest où nous avons navigué avec d’autres personnes handicapées venant d’autres pays. Nous avons aussi organisé, par exemple, une journée avec des enfants porteurs de handicap en collaboration avec d’autres asbl ».

Si le projet remporte le concours, Laetitia et son président Ramses ont déjà une idée de la manière dont les fonds seraient utilisés. « On devra adapter les bateaux car si on a plus d’enfants, par exemple, il nous faudra des coques pour le maintien ou même des brassières de transfert. On a aussi l’idée d’avoir des bouées auditives, un système qui existe en Suisse et qui permettrait à un des membres, aveugle, de pouvoir naviguer », ajoute Laetitia Mercier.

L’avis du bourgmestre de Froidchapelle, Alain Vandromme

« Nous avons toujours eu cette politique de vivre-ensemble. Nous sommes en milieu rural et le contact humain est très important. On se parle directement de bourgmestre à citoyens. Nous avons, sur la commune, une maison d’accueil pour personnes porteuses d’un handicap et nous avons notamment fait une liaison entre la place et l’institution. Nous apprécions les initiatives inclusives, comme ici avec le club de voile. Elle est vraiment, comme la commune, dans cette démarche permanente d’inclusion entre les citoyens et les personnes porteuses d’un handicap ».

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Heure-le-Romain (c.f. Oupeye)Oupeye (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en CHARLEROI ET SA REGION