Rallye: carton plein pour les frères Munster et Gino Bux au Sezoens!

Les vainqueurs ont pu laisser éclater leur joie.
Les vainqueurs ont pu laisser éclater leur joie. - B.M.

Après sa victoire à Saint-Vith et sa 2e place à Namur, le Verviétois Grégoire Munster comptait bien poursuivre sa spirale positive à Bocholt ce week-end. Débarrassé d’emblée de la concurrence de Cherain, Princen et Cracco, tous 3 forfaits, le fils BMA devait malgré tout compter sur la présence de Bedoret, de Mévius et surtout Fernémont, champion en titre et vainqueur la semaine dernière au Wallonie. Tout démarrait pourtant bien pour le pilote de la Hyundai i20 R5, qui prenait les commandes de l’épreuve. Jusqu’à la 13e Spéciale…. « Je suis parti à la faute », reconnaît Greg. « Il n’y a pas eu de dégât au niveau de l’auto, mais le chrono s’en est ressenti avec une dizaine de secondes de perdues, soit une belle partie de mon avance qui s’envolait d’un coup… »

Candidat au titre

La pression changeait de camp, Fernémont et de Mévius se mettant à nouveau à espérer. Mais Munster prouvait dans les derniers tronçons chronométrés qu’il avait passé un cap depuis l’East Belgian Rally et s’offrait 2 scratchs consécutifs pour montrer qu’il était bien le patron du Sezoens cette année. Et un sérieux candidat au titre, maintenant qu’il est revenu à 4 petites unités de Fernémont à 2 manches du terme (Condroz et Spa Rally). « Après notre ‘frayeur’ dans le shakedown, les mécaniciens ont travaillé toute la nuit pour réparer la voiture », commente le vainqueur du jour. « Cette victoire, c'est la meilleure façon de les remercier pour leur dur travail. C’est le résultat parfait avant d’aborder le Condroz dans les meilleures conditions psychologiques et mathématiques. »

Dans la Stellantis Rally Cup, la bagarre a fait rage également… Au sommet de la hiérarchie, Gino Bux (Peugeot 208 Rally 4) et Charles Munster (Opel Corsa Rally 4) se sont partagés l’ensemble des Spéciales du jour (10 pour le Malmédien, 6 pour le cadet des Munster). Auteur d’une contre-performance dès l’ES 3, Gino Bux se crachait dans les gants, alignait les meilleurs temps pour revenir à la hauteur de son plus coriace adversaire avant de prendre logiquement le meilleur et l’emporter pour 5,5 secondes. « La victoire en Stellantis Motorsport Rally Cup ponctuée d’une place dans le top 10 au général, soit la meilleure derrière des R5, des Rally 2 et des GT, que demander de plus ? Vivement le Condroz et Spa… »

Du côté de Charles Munster, outre la 2e place de catégorie derrière Bux, on pouvait savourer la victoire en Junior WRC. La fête pouvait commencer chez BMA, où on pouvait aisément deviner la joie et la fierté de Bernard Munster en contemplant, une fois de plus, le résultat de ses 2 enfants prodiges…

ERIC TRIPPAERS

Le Verviétois Grégoire Munster s’adjuge le Sezoensrally: «j’ai vieilli de 5 ans!»

Les vainqueurs ont pu laisser éclater leur joie.
Les vainqueurs ont pu laisser éclater leur joie. - B.M.

Grégoire Munster (Hyundai i20 R5) a signé sa deuxième victoire cette saison dans le championnat de Belgique des Rallyes (BRC) en s’adjugeant le Sezoensrally samedi à Bocholt avec seulement 3.6 secondes d’avance sur Adrian Fernémont (Skoda Fabia Rally2), leader au classement général, après 163 km chronométrés.

Grégoire Munster, 22 ans, a résisté jusqu’au bout aux assauts de Fernémont. A trois spéciales de la fin en effet, le Verviétois, alors en tête, a commis une petite erreur perdant dix secondes et voyant son rival revenir à 2.2 secondes et Ghislain de Mevius (Skoda Fabia Rally2) à 2.5 !

Un freinage loupé

« Je n’aurais jamais dû commettre cette erreur. J’ai loupé un freinage pour un tout droit masqué le long du canal et j’ai eu du mal à relancer le moteur. Cela m’a semblé durer une éternité », a expliqué le Verviétois sur le site des organisateurs. « Ensuite, nous avons continué à attaquer pour préserver une petite marge jusque dans la dernière spéciale. Je savais qu’Adrian allait tout donner. Il a réussi à réduire son retard de 4 secondes, mais nous avons conservé suffisamment d’avance. Dans ces dernières spéciales, j’ai vieilli de 5 ans. »

Adrian Fernémont, qui a pris la tête du BRC la semaine dernière grâce à sa victoire au Rallye de Wallonie, était lui content de son « meilleur résultat au Sezoensrally, une épreuve qui ne m’avait jamais vraiment souri. Je suis content de ma course. J’ai tout essayé dans le dernier chrono. Et Grégoire a tenu bon ».

Ghislain de Mevius, troisième, lui l’était moins. « Je n’ai pas assez attaqué dans l’obscurité. J’aurais pu revenir sur Adrian. Pour le reste, nous avons perdu du temps ce matin (samedi matin) en première boucle avec nos soucis de soupape de décharge ».

Adrian Fernémont conserve de justesse la tête du BRC devant Munster, vainqueur déjà à l’East Belgian Rallye, et De Mevius. Il reste deux rendez-vous au programme au Rallye du Condroz à Huy le 6 novembre et le Spa-Rallye en clôture le 4 décembre.

Aussi en Sport régional