Le harcèlement et les violences sexistes, un des fléaux des réseaux sociaux

Les femmes sont malheureusement les plus exposées.
Les femmes sont malheureusement les plus exposées. - VDNPQR

Ce sont malheureusement les femmes qui sont en très grande majorité victimes de ces faits qui peuvent être très graves ! Avec l’augmentation de l’utilisation des nouvelles technologies et des réseaux sociaux, on constate par ailleurs que le nombre de femmes qui subissent des violences et du harcèlement sexistes sur internet ne cesse d’augmenter. Selon une étude de l’ONU paru en 2015, 73 % de femmes ont déclaré avoir été victimes de violences en ligne !

« Cette nouvelle forme de violence morale, qui peut découler sur une violence physique, doit nous interroger et nous faire réagir avec vigueur », explique-t-on du côté du PAC Tournai, Présence et Actions Culturelles. « Notre rôle est de conscientiser un maximum de citoyens face à ce fléau ! ».

Pour cette raison, le PAC Tournai organise une visioconférence-débat sur le thème du harcèlement et des violences sexistes sur les réseaux sociaux. Un événement qui se tiendra en présence de trois invitées : Gwenaëlle Grovonius, députée régionale et communautaire PS, Margot Foubert et Elena Diouf, chargées de missions à la Fédération des Centres de Planning Familial des FPS.

Cette conférence est ouverte à toutes et tous et aura lieu le mardi 26 octobre à 18h00 via la plateforme Zoom. Pour s’y inscrire, il suffit d’envoyer un mail à joseph.godet@gmail.com. Le lien Zoom sera envoyé par retour de mail.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Tournai (Hainaut)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DU TOURNAISIS