Etterbeek: plus de vaccins à 16h faute de livraison

Plus de vaccins.
Plus de vaccins. - D.R. / E.G.

Les actions locales de vaccination se multiplient et s’intensifient pour rapprocher le vaccin de la population. Une antenne locale s’est installée à la maison communale d’Etterbeek et elle rencontre son petit succès. À condition d’avoir les vaccins en suffisance, ce qui n’a pas été le cas mardi, rapportent nos collègues de la Dernière Heure.

Les autorités locales ont réussi à convaincre des Etterbeekois mais vers 16h, il n’y avait plus de vaccin et le bourgmestre Vincent De Wolf (MR) n’a pas réussi à obtenir des doses supplémentaires. Résultat des courses : une trentaine d’adolescents sont repartis sans avoir été piqués.

Pourtant, le libéral affirme avoir anticipé dès qu’il a vu l’affluence des citoyens. Il explique à la DH qu’il a demandé un réapprovisionnement peu après 16h au pharmacien du hub Pachéco afin de tenir jusqu’à l’heure de fermeture à 18h30. Quand il lui a répondu que « sa journée finissait à 16h et qu’il ne pouvait plus nous réapprovisionner », Vincent De Wolf s’est tourné vers la consultante de la Cocom sans succès.

Alors que la Cocom poursuit sa course contre la montre pour augmenter le plus rapidement possible le taux de vaccination en Région bruxelloise, cette situation est « inqualifiable », s’énerve le bourgmestre dans la DH.

Du côté de la Cocom, on explique que le médecin-coordinateur de l’antenne n’a pas pu passer commandes endéans les délais impartis. « On a donc opté pour une règle d’exception : livrer l’antenne au fur et à mesure pendant la journée, sur demande. Il y a eu trois commandes », précise Fatima Boudjaoui, porte-parole de la Cocom. « Ce n’est pas l’idéal car on ne sait jamais à l’avance l’affluence qu’il y aura mais une dernière commande a été passée à 16h45 pour un flacon. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Etterbeek (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES