Le pass sanitaire, «uniquement quand c’est absolument nécessaire», plaide le SNI

Le pass sanitaire, «uniquement quand c’est absolument nécessaire», plaide le SNI
Belga

Les indicateurs de l’épidémie ne sont «pas assez bons» dans la capitale. «C’est donc là qu’il faut mener des actions ciblées, mais par ailleurs dans le pays», juge le SNI.

«Le pass sanitaire à Bruxelles pourrait permettre à l’horeca local d’avoir les mêmes conditions d’ouverture (heures d’ouvertures, distances entre les tables) que dans les autres régions. Mais attention, il ne faudra pas aller plus loin!», prévient le Syndicat neutre pour indépendants. «Ce sont des circonstances qui ne s’appliquent pas aux commerces: le port du masque y est toujours obligatoire, on reste beaucoup moins longtemps dans les magasins. Il n’y aurait donc aucune justification. Si le gouvernement bruxellois veut forcer la vaccination, ça ne peut pas être au détriment des indépendants et de l’économie», met en garde le SNI.

«Il est également incompréhensible qu’il n’y ait toujours pas de cadre juridique autour du coronapass. Il faut par ailleurs maintenir encore quelque temps les aides corona car de trop nombreux secteurs sont encore dans le rouge», conclut l’organisation de défense des indépendants.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)
Aussi en Belgique