Une fillette de 9 ans attaquée par le chien de sa voisine à Denain

Une fillette de 9 ans attaquée par le chien de sa voisine à Denain
Voix du Nord

Une enfant de neuf ans a été prise en charge par les médecins du SMUR et les pompiers de Denain, ce mercredi en milieu de journée, après avoir été mordue au visage par le chien de sa voisine, un American Bully, anoncent nos confrères de La Voix du Nord. Les blessures sont telles qu’un transport au centre hospitalier de Lille, sous escorte policière, a été nécessaire. Les habitants de ce secteur de Denain où le drame s’est produit s’inquiétaient dès lors du sort de la fillette. « C’est une gamine d’une vingtaine de kilos contre un gros chien… que pouvait-elle faire ? », s’indigne cette riveraine.

Les policiers et les pompiers sont intervenus. La fillette a été transportée à Lille. Une enquête est en cours.

Il n’était pas encore 16 heures ce mercredi lorsque des cris ont tiré le quartier de sa torpeur. Alors qu’elle s’était rendue chez sa voisine, la fillette avait été soudainement prise pour proie par un chien aux allures de Staff et de Pitbull. « Quand j’ai voulu intervenir, raconte cet administré, la petite était allongée au sol, dans la maison… » Elle aurait tenté de se relever, avant de vaciller, plus loin : les secours alertés, la retrouveront dans l’allée centrale du quartier, ses proches à proximité, choqués.

Pas la première fois

Les policiers nationaux et municipaux ont également été dépêchés sur place. Les premiers ont procédé aux constatations et ouvert une enquête, les circonstances du drame étant difficiles à établir. Les seconds ont appuyé le dispositif et fait en sorte de faciliter l’intervention du service « hygiène, santé, logement ». Car « pas question de le laisser dans le logement ! », explique Lamri Dib, le contrôleur sanitaire de la mairie ; ce, d’autant plus que la bête, selon les éléments recueillis sur place, aurait déjà mordu par le passé. « Mais personne ne l’avait signalé », déplore un fonctionnaire.

Hospitalisée à Lille dans un état graveIl aura fallu insister auprès de la société de défense des animaux d’Estourmel pour qu’un professionnel intervienne et prenne en charge l’animal. Ce dernier n’était pas soumis à déclaration. « Mais ça ressemble à un molosse, souffle cette administrée. Faites un tour dans le quartier… Il n’y a que des chiens comme cela, et ce n’est pas normal. » Ce mercredi soir, l’enfant était toujours hospitalisée à Lille dans un état grave.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde