Viroinval cherche des bénévoles pour nettoyer les berges du Viroin

Pour nettoyer les berges du Viroin.
Pour nettoyer les berges du Viroin. - L.M.

La semaine dernière, l’entité de Viroinval n’a pas été épargnée par les intempéries et les inondations. Après une semaine, l’heure est au bilan et au constat : les berges du Viroin sont jonchées de déchets de toutes sortes. Le bourgmestre de l’entité Baudouin Schellen a lancé un appel aux bénévoles. « Afin de rendre son beau visage à notre belle vallée », a-t-il déclaré.

C’est ainsi que les mardi 27 et mercredi 28 juillet, deux journées de ramassage sont organisées le long du Viroin, principalement entre Olloy-sur-Viroin et Dourbes. « Les personnes intéressées pour venir donner un coup de main, peuvent se manifester. Elles recevront toutes les indications par mail ce lundi 26 en fin de matinée. Nous sommes bien évidemment tributaires des conditions climatiques et si elles ne sont pas favorables, ces journées de ramassage seront reportées. »

Intéressé ? Contactez Jessica Gossiaux par mail à jessica.gossiaux@viroinval.be ou par téléphone au 0475/83.91.14.

G.F.

Le village d’Olloy (Viroinval) coupé du monde: «L’eau est montée trop vite»

Le village d’Olloy a connu de nouvelles inondations ce jeudi.
Le village d’Olloy a connu de nouvelles inondations ce jeudi. - L.M.

Si le village d’Olloy (Viroinval) était sens dessus dessous en 2018 lors du tournage de « Trois jours et une vie », la situation était bien plus réelle cette fois. Les rues inondées, les sacs de sable devant les maisons et les barrières empêchant les voitures de passer ne faisaient pas partie d’un décor de film. Cette fois, il s’agissait tout simplement du résultat des récentes précipitations et de la sortie du Viroin de son lit.

Pour nettoyer les berges du Viroin.

Un village entièrement coupé du monde.

L’eau est rapidement montée.

Des rues méconnaissables.

Des habitants habitués.

« Mercredi, les rues étaient recouvertes d’eau », confie Céline de l’Épicerie du Viroin. « Mais, tout s’était calmé pendant la nuit et ce jeudi matin, on a vu que l’eau remontait déjà. En quelques minutes, le niveau a rapidement augmenté. On n’a même pas eu le temps de dire « ouf » que l’eau était déjà là. »

Céline et Florentin.

Parmi les personnes particulièrement touchées par la crue du Viroin, on retrouvait notamment Céline et Florentin, les propriétaires de la boulangerie. Ils ont non seulement été inondés à l’avant de leur magasin mais aussi par leur jardin donnant sur le cours d’eau.

La boulangerie sous eau.

« On a surtout eu peur quand on a vu l’eau monter au carrefour des Quat’voyes », explique le jeune couple. « On a tout bougé et tout mis en hauteur mais on a eu 10 cm d’eau dans la maison et dans le magasin. Ça passait même par les prises. Tout le jardin était rempli. On avait même l’eau en dessous du genou. Visiblement, le Viroin est monté à 3m36. On a jamais vu ça. »

Des voisins à l’aide

Face à la montée rapide des eaux, Céline et Florentin ont tout fait pour mettre leur marchandise et leur matériel en sécurité. « On a essayé d’aller vite en mettant des plaques partout mais on avait une rivière qui passait chez nous. Le garage est rempli d’eau. L’atelier et le magasin ont été touchés ainsi que les farines. On venait tout juste de se faire livrer du matériel en plus. Pour le moment, on ne sait pas encore quels dommages on a puisque le courant n’est pas remis. Quand ce sera le cas, on pourra tout rallumer et voir ce qui fonctionne ou pas. »

Les jardins sont devenus des piscines.

Heureusement, la boulangerie d’Olloy a pu compter sur l’aide de voisins pour mettre tout ce qui pouvait l’être en hauteur. « La force de l’eau était telle que le carrelage a sauté par endroits », racontent encore Céline et Florentin. « C’est un nouveau magasin. Nous n’avons pas été épargné... Tous nos pains sont encore là et on a de la marchandise dans nos frigos. »

Le carrelage a explosé dans la boulangerie d’Olloy.

Les égoûts refoulaient.

Un village habitué

Si en matinée on comptait une vingtaine de centimètres d’eau dans les rues, en fin de journée la situation s’est empirée. L’eau arrivait de tous les côtés et l’ensemble du village était inondé. Pourtant, ce ne sont pas les premières inondations que les habitants d’Olloy connaissent. « On a quand même eu peur cette fois même si on a déjà eu pire il y a sept ans », se souvient Céline de l’Épicerie du Viroin. « C’est vrai qu’on est un peu habitué et que l’on est équipé mais ce n’est pas forcément gai. »

Jessica a déjà connu plusieurs inondations.

Depuis douze ans, Jessica habite Olloy et des rues recouvertes d’eau elle en a déjà vu à plusieurs reprises. « On a déjà vu des truites passer devant chez nous une fois », se souvient-elle. « Avec les travaux réalisés sur le Viroin, c’était moins fréquent mais, visiblement, ce n’était pas assez pour cette fois. Quand j’ai appris que l’eau montait, je suis revenue en catastrophe. On a aidé les voisins et on le fera encore une fois que ce sera passé. On essaiera de faire le maximum en raclant et en épongeant. »

L’eau est rapidement montée.

Heureusement pour eux, les habitants d’Olloy ont quand même réussi à se préparer en plaçant des sacs de sable et en installant des plaques devant leurs portes. Tous espèrent que le niveau de l’eau descendra aussi vite qu’il est monté.

Loïc Martin

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE LA PROVINCE DE NAMUR