Les vacances d’un groupe d’ados entre 12 et 17 ans tournent au cauchemar

Les vacances d’un groupe d’ados entre 12 et 17 ans tournent au cauchemar

À Malte, une trentaine de jeunes français de 12 à 17 ans en séjour linguistique se sont retrouvés bloqués à cause des restrictions sanitaires en vigueur sur l’île. En début de semaine, un foyer de Covid avait été détecté dans le groupe de jeunes. Considérés comme cas contacts, ils doivent effectuer une quarantaine de quatorze jours, conformément à la réglementation maltaise. Leur retour en France, initialement prévu samedi, a donc été repoussé.

La situation est très stressante pour les parents des jeunes ados. C’est le cas de la mère de Jeanne, 14 ans, interrogée par France Bleu Poitou : « Jeanne se trouvait dans une famille d’accueil quand la nouvelle est tombée. Sans même lui proposer un test, elle a été envoyée avec sa valise dans une résidence confinée, à l’isolement, avec ordre de rester dans sa chambre, et des plateaux-repas déposés trois fois par jour devant sa porte » explique sa maman Estelle.

Cette mère se dit inquiète et ne comprend pas qu’on puisse laisser ces jeunes seuls et livrés à eux-mêmes dans un pays qu’ils ne connaissent pas.

Valises oubliées, douches inutilisables, absence de climatisation… D’autres parents déplorent aussi des conditions d’isolement « inacceptables ». « On ne leur a même pas fait de test PCR pour confirmer les résultats des antigéniques, s’insurge un père de famille dans Le Monde. Malgré nos demandes, elle n’a pas pu voir de médecin, même en visio, ou reçu de médicaments. »

Une quinzaine de jeunes rentrés clandestinement

Le Monde affirme aussi qu’une quinzaine de jeunes ont déjà réussi à rejoindre leurs parents en organisant leur retour clandestinement. Leur test antigénique négatif en poche, ils ont réservé un vol depuis la chambre d’hôtel et commandé un taxi jusqu’à l’aéroport. « Il y en a même qui sont partis par la porte de secours pour ne pas se faire stopper à l’accueil », raconte l’un d’entre eux. À la douane, tout s’est déroulé « sans encombre ».

Dans un communiqué, l’organisme chargé du séjour, Education First, explique qu’une « ligne d’urgence a été ouverte 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour les questions des parents » et précise que « des cours en ligne et des activités à distance » sont proposés aux adolescents isolés. Sur Twitter, le gouvernement a affirmé être « fortement mobilisé dans le suivi de la situation des jeunes placés en quarantaine ».

Selon France Bleu Poitou, l’ambassadrice de France à Malte a également rendu visite aux adolescents en isolement mercredi 14 juillet au soir.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde