Le docteur Declercq sur le retour de Witsel: «Il est prêt à jouer»

Le docteur Declercq sur le retour de Witsel: «Il est prêt à jouer»
Photo News

L’exploit est sur le point d’être réalisé. Dimanche, à la surprise générale, Roberto Martinez annonçait qu’Axel Witsel serait impliqué dans la rencontre face au Danemark, alors que celui-ci n’était pas attendu avant le troisième match de groupe contre la Finlande, si tout se passait comme prévu. Seulement cinq mois après sa rupture du tendon d’Achille, le Diable rouge devrait donc réussir son improbable pari, à savoir être de retour pour l’Euro.

Ce mardi, Lieven Maesschalck, le kiné qui s’est occupé de Witsel dans sa rééducation, ainsi que le Docteur Geerts Declercq, membre du staff des Diables rouges, ont évoqué le retour à la compétition du joueur de Dortmund, lors d’une conférence de presse à Tubize.

« Le risque de rechute n’est pas nul. Mais c’est un risque calculé. Nous pensons qu’Axel est apte au match », a expliqué le docteur Declercq. « La décision de donner des minutes à Axel contre le Danemark a été prise il y a un certain temps. Axel est arrivé une semaine plus tôt que les autres à Tubize. Il était en forme et l’entraîneur a maintenant décidé de lui donner des minutes contre le Danemark ».

« Axel Witsel a fait preuve d’une incroyable motivation. Cela a été un élément crucial de sa revalidation. Dans le cas contraire, il n’aurait pas pu réussir ce qu’il a fait. C’est lui qui a fait la différence, c’est incroyable ce qu’il a fait », a déclaré le kiné attitré des Diables Lieven Maesschalk, qui s’est occupé de la rééducation du joueur.

« Il a loué un appartement à Anvers pour optimiser ses trajets. Le secret c’est qu’il n’y a pas de secret dans le sport de haut nvieau. Axel était prêt à tout pour y parvenir. Vous devez avoir cette attitude en tant qu’athlète », a précisé le kiné.

Lieven Maesschalk a assuré que le milieu de terrain des Diables était libéré de toute douleur. « Il n’a aucune crainte. Il est prêt à jouer. Cela se voit dans son comportement, cela se voit dans sa façon de s’entraîner. »

L’analyse des données a été déterminante pour le retour au jeu de Witsel. « Elles ont montré qu’il était prêt. Pourquoi attendre plus longtemps ? Cela ne fera qu’améliorer le processus », a dit Lieven Maaeschalk. « Si cela dépendait de l’entraîneur, il l’aurait laissé jouer le premier match contre la Russie », a ajouté docteur Declercq.

Le médecin de l’équipe a tenu à préciser que cette course contre-la-montre a déjà été réussie par d’autres sportifs. « C’est évidemment agréable d’atteindre nos objectifs en tant que professionnels de la santé mais ce n’est pas si exceptionnel, nous savions que cette opportunité existait. »

Le staff des Diables et celui du BVB ont toujours travaillé en étroite collaboration. « Le club a toujours été au courant des étapes de sa rééducation. La décision de laisser jouer Axel a été prise en concertation avec Dortmund et la décision finale est dans les mains du sélectionneur », a ajouté docteur Declercq.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Tubize (c.f. Tubize)Anvers (prov. d'Anvers)Tubize (Brabant wallon)

Foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Diables rouges