Le parc de la Boverie ouvert plus longtemps: Demeyer persiste et signe

Editorial
Le parc de la Boverie ouvert plus longtemps: Demeyer persiste et signe

Attaqué par les tenants d’une ligne stricte par rapport au respect des mesures Covid, le bourgmestre principautaire a préféré temporiser. En l’occurrence, ne pas fermer purement le parc ni disperser « manu militari » les événements festifs, mais encadrer. Ou plutôt tenter de le faire. Car la limitation d’une jauge à 700 personnes maximum et une fermeture du parc à 19h a ses limites, comme on a pu le voir à maintes reprises. Pire, on a l’impression que le « problème », ne fait que se déplacer. Le parc est fermé ? Une simple traversée de la Meuse et ce sont les quais qui sont pris d’assaut.

Malgré tout, le mayeur principautaire a plutôt lâché du lest, puisque le parc de la Boverie sera ouvert... une heure de plus (de 19 à 20h). Autant dire que cette décision ne manquera pas de susciter un énième débat entre « pro » et « anti », avec des avis très - et sans doute trop - tranchés.

Ceci étant, il ne faut pas perdre de vue l’essentiel. Nous avons publié début de semaine une vaste enquête qui révélait l’engorgement des services psychologiques et psychiatriques de nos hôpitaux. C’est là un paramètre fondamental qui doit être pris en compte. Ce qui n’empêche pas pour autant de faire intervenir la police pour faire respecter le port du masque, par exemple, ou pour faire couper immédiatement la musique si le rassemblement se transforme en festival.

Enfin - et nous avons déjà eu l’occasion de l’évoquer ici -, attention de ne pas avoir une vision trop restrictive. Pensons aussi aux citadins qui vivent sans jardin, terrasse, ni balcon. Aux étudiants dans leur kot. Tous ont droit aussi à se détendre dans des jardins publics. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ces rassemblements géants ont lieu à Liège, à Bruxelles ou à Louvain-la-Neuve...

En fait, tout est une question d’équilibre. Et chacun doit jouer le jeu, à son niveau.

Notre sélection vidéo
Aussi en LIEGE VILLE