Foot: l’AFC Cuesmes va déménager à l’Héribus mais mise sur la continuité sur le plan sportif

Tout est prêt, ou presque, sur le nouveau site.
Tout est prêt, ou presque, sur le nouveau site. - E.G.

« Il reste à équiper les infrastructures en matériel, tables et autres », précise le CQ Jean-Luc André. « Et surtout, il faut procéder à la réception provisoire, dont la date n’est pas encore fixée. Quant aux pelouses, elles ont été semées. Nous prévoyons aussi un, voire deux, terrains spécifiques pour les jeunes ».

Inauguration postposée

Un programme d’occupation des lieux a été établi, avec des activités tous les jours à partir de 17h, les mercredis dès 14h et les samedis de 9 à 16h. Les infrastructures ont déjà accueilli des séances de karaté et de yoga. « Nous avions imaginé une inauguration officielle en présence des autorités, des joueurs, des parents et même des voisins du site, histoire d’entretenir de bons rapports. Las, nous sommes bloqués par le nombre de personnes autorisées à se rassembler pour l’instant. Nous pourrions organiser l’événement en extérieur, mais ce n’est pas commode en hiver. Il y a donc de fortes chances que nous le reportions de quelques semaines. L’idéal ? Disposer des installations un peu avant le coup d’envoi de la saison 2021-22. Si tout va mieux d’ici là… »

En attendant, la direction du matricule 2403 a maintenu un entraînement hebdomadaire pour ses jeunes jusqu’aux U13, lesquels disputent chaque semaine des matches amicaux. Elle a aussi tenu à poser un geste fort, pas évident a priori, mais important par les temps qui courent : « Vu les circonstances, nous avons ramené la cotisation 2020-21 de 190 à 140 euros », poursuit Jean-Luc André. « De deux choses l’une, donc : soit nous remboursons 50 € aux parents qui ont payé la totalité, soit nous considérons ces 50€ comme une avance sur la prochaine cotisation, à condition évidemment que l’enfant poursuive chez nous ».

Pas de raisons de changer

Quant aux seniors, ils se retrouvent tous les dimanches, ou presque, à l’occasion d’un jogging. Si aucune décision n’a encore été prise en vue de la prochaine campagne, la tendance serait à la continuité. « Nous n’avons pas encore rencontré l’équipe et les membres du staff », précise Gilles Wuillot, joueur et DT de l’Alliance. « Il est un peu tôt pour parler de la sorte, mais il semblerait quand même que le groupe resterait en l’état. De retour en P2 l’été dernier, nous avions plein de choses à prouver… »

Qui plus est, dans une série B attrayante au possible car composée en grosse majorité de clubs issus de Mons-Borinage. Malheureusement, le Covid s’est invité. « Oui, et à partir de là, pourquoi changer ? L’idée qui se dégage est de repartir avec la même base. Maintenant, beaucoup de clubs s’activent déjà sur le marché des transferts, et certains de nos gars pourraient être sollicités. Qui sait ? Nous verrons. De toute façon, il n’est pas question de rejouer tant qu’un maximum de gens n’a pas été vacciné… » Le discours est connu, mais tellement vrai.

F.Mi.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mons (Hainaut)Cuesmes (c.f. Mons)Frameries (Hainaut)
Aussi en Sport régional